ÉCHO des RETROMOBILES de LA MÉE n° 23

LA VIE de L'ASSOCIATION

En ce début de l'année l'événement marquant a sans conteste été l'Assemblée générale de notre association. 40 présents,

11 excusés ce qui est plus qu'honorable.

Une fois encore nous étions confortablement installés face au château dans la salle de réunion du Foyer restaurant, mise aimablement à notre disposition par la ville de Châteaubriant. ( photo ci-dessous )

Après avoir entendu les rapports, moral et financier et donné quitus de leur gestion à votre serviteur, en qualité de secrétaire, et à Jean-Charles FONVIELLE notre trésorier, il a été rendu compte du travail de la commission informatique et communication, deux sujets importants, s'il en est, dans le monde des réseaux et du virtuel qui nous environnent et sans lesquels il est aujourd'hui très difficile sinon illusoire de se faire connaître.

Nicolas GICQUEL et Dominique BOYER ont, en un mot, bien travaillé. Nous disposons aujourd’hui d'un site WEB magnifique – j'ose le mot – qui nous présente avec nos activités et notre originalité dans le milieu associatif et, en dehors de lui, de façon très attrayante

A mentionner également, au plan de la communication, de belles affiches, des tracts et des plaquettes de différents formats, déjà prêts pour annoncer et accompagner notre prochain Salon d'automobile au mois de juin.

Nous avons clos notre assemblée en ratifiant la nouvelle composition du Conseil d'administration, puis l'accueil des nouveaux adhérents et la radiation de 6 membres, notoirement en divorce avec les valeurs qui nous unissent et nous animent et qui sont au principal l'amitié, la solidarité et le partage des savoirs, le tout passant en particulier par la participation à la vie et aux activités de l'association. Adieu donc Albéric BRIOT, Bertrand LEFEVRE, Didier PENNANGUER, Frédéric BEAUDRU et Roger FORGET.

 

 

LES NOUVELLES des VAUZELLES

Notre atelier est en situation de reprise de ses activités. Comme après chaque période de vacances et fêtes, la machine demande un temps de redémarrage. Mais, les fidèles sont là. En fin de matinée, deux voitures sont mises en examen. L'Austin Healey de Jean-Paul est sur le pont et la JaguarXJ6 de Denis attend sagement son tour, pour passer entre les mains expertes de notre ami Michel.

On ne peut pas dire qu'il soit vraiment ravi, Michel. L'accès très encombré à ces gros moteurs, n'est guère facile et reste problématique  sans avoir préalablement démonté quantité d'accessoires et écarté des poignées de câbles et de tiges qui occupent l'espace. Faire un diagnostic et réparer si faire se peut, demande, dans ces conditions, du temps, de la patience et des outils adaptés en sus d'une solide connaissance de la mécanique.

Pour l'Austin Healey le verdict tombe. Comme un jugement en assises :

Le cylindre est fêlé. La réparation est lourde. Il faut remplacer et pour ce faire, disposer de la pièce de rechange. Dans le cas présent, Jean-Paul outre qu'avisé a été prévoyant. Il dispose de ce qui va être nécessaire à Michel et à son équipe et bien sûr à lui même, pour réparer.

Le pont est libéré et Denis installe à sa place la XJ6 dans le bruit ouaté et un peu sourd du gros moteur Jaguar. Elle est majestueuse et m'impressionne. Son cas est bien entendu différent de celui de la Healey. Du reste, chaque voiture, même à marque et type égaux, est un cas d'espèce. Ici, la belle Jaguar est incontinente. Une mystérieuse fuite du liquide de refroidissement, digne d'Agatha Christie, demande du temps et de la réflexion pour être résolue. A voir la tête de Michel, nous comprenons son silence. Ce qu'il y a de bien en mécanique est qu'il n'est souvent pas nécessaire de beaucoup de mots pour accompagner la pensé et le geste. Il suffit d'observer Michel qui regarde et qui cherche.

LES SAMEDIS POUR DÉPANNER

On peut toujours le rappeler  : chaque samedi de 9h30 à 12h00 et naturellement en semaine mais sur rendez-vous, nous nous proposons d'effectuer un diagnostic gratuit sur vos véhicules et pour trois petits sous les opérations suivantes :

Réglage des éclairages, contrôle de la batterie ;

Réglage du parallélisme et contrôle du train avant ;

Contrôle, réglage des plaquettes de freins et du frein à main ;

Contrôle des niveaux (moteur, BV, pont), graissages ;

Mise au point moteur (calage, ralenti, allumage).

Diagnostics en recherche de pannes ou de fonctionnement défectueux (moteur, circuits électriques)

Remplacement de pièces gratuit si nous en possédons

Ceci étant, ne débarquez pas à l'improviste, le pont pourrait être occupé et nous indisponibles. Prenez en tout état de cause un rendez-vous avec Michel GUYON ( 06 32 29 12 17 ) ou, mieux encore, passez le voir aux Vauzelles, pour lui faire part de vos tracas et faire connaissance. Michel adore recevoir.

LE FONDS DOCUMENTAIRE

Un rappel aussi : notre fonds documentaire est à votre disposition aux Vauzelles. Constitué d'une belle collection de revues techniques de qualité, il concerne plus de 50 marques d'automobiles et plus de 300 modèles répertoriés et illustrés par des schémas, tableaux, et données des constructeurs, d'une période s'étendant des années soixante à la veille de l'an 2000.

Les documents peuvent être consultés sur place ou empruntés pour une durée de 3 semaines.

Pour l'heure, on ne se bouscule pas devant les rayonnages dans lesquels sont classés les sources, livres et revues proposés à vos attentes .

 NOS ACTIVITÉS, NOS PROJETS...

REUNION DES PROFESSIONNELS de L'AUTOMOBILE aux VAUZELLES 2 FÉVRIER 2018 à 17h30

De quoi s'agit-il ?

Il s'agit bien sûr de faire connaître RETROMOBILES de LA MEE, notre association, aux professionnels locaux de l'automobile et, à nous mêmes de faire leur connaissance. Nous nous proposons, à cet effet, de réunir le vendredi 2 février 2018 à 17h30 aux Vauzelles, qui est aussi bien notre vitrine, les concessionnaires des grandes marques, les garagistes, les artisans ( motoristes et mécaniciens, carrossiers, peintres, électriciens auto, les commerçants spécialisés etc), mais aussi les élus de Châteaubriant et de la Communauté des Communes de Châteaubriant – Derval, qui nous soutiennent depuis la création de notre association, en particulier par la mise à notre disposition de l'atelier des Vauzelles et pour notre Salon annuel, de la Halle de Béré.

PRINTEMPS 2018 UNE SORTIE

Sans doute avec la visite d'un musée intéressant, consacré aux tracteurs agricoles et plus particulièrement à une collection privée, réunissant une centaine d'engins. A la condition que l'ami Rogatien y souscrive.

Et puis, il y aura toutes celles que vous connaissez le Salon de juin, les journées du Patrimoine et, naturellement, toutes celles que le groupe de travail n°2 d'Eric PAILLARD proposera et qui seront validées par le Bureau.

NOTRE SALON D'AUTOMOBILES DE JUIN

N'oubliez pas et au besoin inscrivez-le. Notre salon aura lieu à Béré, comme les années précédentes. Il sera organisé comme suit :

Vendredi 8 juin, dans l'après midi, installation des exposants, voitures, stands etc...

Samedi 9 juin, ouverture au public 10h00 journée non-stop jusqu'à 18 heures. Puis fête de l'association avec dîner sur place.

Dimanche 10 juin ouverture au public de 9h à 12h30 puis randonnée avec nos voiture, dans les environs de Châteaubriant avec ou sans picnic (reste à définir). Désinstallation des stands, enlèvement des véhicules exposés et nettoyages.

Nous aurons besoin de petites et grandes mains. Merci de vous inscrire en tant que bénévoles.

NOS EFFECTIFS, NOS SANTÉS et NOS VÉHICULES

Nous sommes au nombre de 89, et nous accueillons Marcel LECHAT, Michel THEPOT et en tant que membres associés, Thérèse MEREL et Jenifer HARMAN, avec grand plaisir.

Côté véhicules, nous en comptons à présent 168 dont 118 voitures automobiles, 37 motocyclettes, scooters, vélomoteurs et assimilés, 9 tracteurs agricoles, et 4 poids lourds, dont un Berliet d'intervention incendie du S.D.I.S

.De votre côté, n'hésitez surtout pas à faire connaître Retromobiles de La Mée et, bien sûr, à y faire adhérer.

J'apprends, pour ce qui est de nos santés, que celle de notre ami Gérard LUCAS de Soudan n'est pas bien fameuse. Merci à ceux qui sont sur place, d'exprimer à Madame LUCAS notre sympathie attentive et notre soutien.

NOTRE ANNUAIRE ILLUSTRÉ

La promesse a été tenue Vous êtes, ou devriez être, tous en possession de cet ouvrage. Si par extraordinaire tel n'était pas le cas, merci de m'avertir. Une consigne : contrôler l'exactitude des précisions vous concernant (l'orthographe de votre nom, votre adresse, téléphone (s) et internet, sans omettre d'actualiser s'il y a lieu le nombre, les marques et les caractéristiques des véhicules que vous possédez.

MA DERNIÈRE DÉCOUVERTE

Qui d'entre nous savait que...

La petite ISETTA, pouvait donner lieu à de grandes espérances spéculatives. Je suis tombé raide devant une offre qui s'élevait tranquillement à 29 990 € pour un modèle BMW de 1962, avec moteur à essence ( et non au mélange 2 temps comme cela fut le cas pour la bonne vieille Isetta Velam ) et qui a parcouru 43 622 km. A ce prix, il est permis d'espérer un état exceptionnel.

Mais, que sait-on, en fait, de cette petite voiture dont le nom, à lui seul, garde un parfum de ma jeunesse ?

Quel était son passé et sa période de gloire ?

Et bien, c'est l'italien Renzo RIVOLTA, un fabricant milanais de réfrigérateurs ISO qui, le premier, eut l'idée en 1952 de fabriquer une sorte de scooter carrossé pouvant emporter, en toute sécurité, deux personnes, un enfant et quelques bagages, dans un court déplacement urbain ou la campagne environnante. Après quelques péripéties, dont les italiens gardent le secret, la petite auto fut présentée et fit sensation au salon de Turin de 1953. Cependant, les débuts de la petite ISO, ou ISETTA, comme on ne tarda pas à la nommer, furent difficiles. Une situation sans doute aggravée par un soutien logistique et commercial confidentiel, sur un marché dominé par la FIAT et son modèle 500.

Les difficultés financières obligèrent ISO RIVOLTA à céder progressivement, entre 1955 et 1957, des licences de fabrication de l'ISETTA à plusieurs constructeurs dont ISO ROMI au Brésil, VELAM en France et BMW en Allemagne. Ce, après avoir produit environ 1 000 ISETTA en Italie.

Notons en passant, qu'entre ses débuts en 1953 et 1962 année de cessation de sa construction, la production de l'ISETTA par ses filiales se présentait comme suit : ISETTA Italie : 1000 1953 - 1955

ISO-ROMI Brésil : 3 000 environna 1955 - 1959

VELAM France : 7 115 1955 - 1958

BMW Allemagne : 136 657 1954 - 1962

BMW Royaume Uni : 30 000 1957 - 1962

BMW USA : 12 787 1960 – 1962

Soit un total mondial : 190 559

Ce qui est intéressant, et nous allons nous y arrêter un moment, concerne l'évolution technique des différentes versions, et notamment la motorisation.

Au départ, en Italie comme chez VELAM en France, notre ISETTA est mue par un moteur 2 temps bicylindre de 236 cm³ d'origine autrichienne et de marque Puch.

Un excellent moteur de motocyclette, avec une caractéristique assez rare de balayage en « U » propre aux moteurs Puch.

Les deux pistons sont de diamètres différents et assurent les fonctions communes du moteur 2 temps : admission – compression – balayage-transfert – explosion – échappement, en travaillant dans les deux cylindres parallèles mais coiffés par une seule culasse, tourillonnant sur un vilebrequin unique par une bielle fourchue. BMW choisira, de son côté un moteur 4 temps de 245 cm³ dérivé du non moins fameux moteur équipant la BMW R27 qui est une sorte de demi Flat – Twin, utilisant de nombreuses pièces de la 500 bicylindres. Refroidi par une turbine, le moteur initial développe 12cv puis avec un nouveau 300 cm³ développe 15cv

La boite, un peu dure, à levier côté gauche du conducteur, est à 4 vitesses avec transmission aux roues arrières par une double chaîne.

Voici l'essentiel dit. Reste le souvenir, celui de ma première rencontre avec une belle ISETTA BMW , toute blanche et un peu pétaradante, que je vis arriver du haut de ma fenêtre.

Je devais avoir une quinzaine d'année, et elle venait de naître.

Avant que son propriétaire, un invalide de guerre, n'ait eût le temps d'ouvrir sa lourde portière et d'en sortir en s'aidant de ses deux béquilles j'avais dévalé, deux à deux, la centaine de marches qui, depuis mon 5ème étage, me conduisaient à elle.

J'en avais fait le tour, puis deux, comme un louveteau affamé autour d'un poussin égaré. J'observais et mémorisais, pour mieux en rêver après, chaque pouce de ses adorables rondeurs et le regard espiègle de ses deux phares ronds que l'on eût dit semblables à deux yeux écarquillés et greffés de part et d'autre de la portière.

Je me disais, je me promettais, que plus tard j'aurais la même. Aussi belle et éclatante dans sa blancheur.

Ce plus tard vint, mais je n'eus pas mon Isetta de rêve. Comme un rêve, elle s'était évanouie quelques années auparavant, me laissant après une courte vie, orphelin d'elle. Il en va ainsi de bien des choses et êtres aimés.

LA BOUTIQUE et ses PRODUITS DÉRIVÉS

Les adhérents et les sympathisants des Retromobiles de la Mée, peuvent faire l'emplette des divers produits dits « dérivés » qui véhiculent, le mot est de circonstance, l'image de notre Association.

LA NOUVELLE CASQUETTE

En textile renforcé noir et un logo brodé blanc, (et non imprimé et fragile) est proposée au prix de 15 €

(N'attendez pas, le nombre de casquettes fabriquées et mise en vente est limité et risque de ne pas être de sitôt renouvelé).

Une fois joliment coiffés de la casquette (recommandée lors de nos sorties), il vous sera loisible de vous équiper de :

L'AUTOCOLLANT, logo de Retromobiles pour pare-brise

PVC souple de ø 8,5cm impression noir sur blanc au prix de 5 €

l' ÉPINGLETTE-BADGE avec épingle de sûreté

métal ø 3cm impression noir sur blanc ou blanc sur noir au prix de 2 €

Tous ces articles sont, selon la formule consacrée, en quantité limitée, et leur coût s'entend hors expédition, à prendre au Secrétariat 25, Grande rue, soit aux Vauzelles après réservation - commande au secrétariat de l'Association, par téléphone ou par courriel (cf. en-tête de ce bulletin).

LES PETITES ANNONCES

Guy PETARD, adhérent de Retromobiles, cherche toujours un attelage pour sa 4cv RENAULT ou un plan pour le fabriquer.

Ça ne doit tout de même pas être sorcier ! Merci de prendre contact avec lui au 06 08 10 27 68

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

André BAZIRE, adhérent à Retromobiles et Castelbriantais, souhaite vendre sa Citroën C25 D année 1982 et qui a parcouru 98.000 km, et toujours en parfait état.

Les intéressés peuvent joindre André, de préférence le soir, au 02 40 81 81 27

–-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

5 pneus Michelin de type 215x16 – dont 1 neuf et 4 ayant fait 20 km – pour Peugeot « Partner » convenant aux véhicules similaires chez Renault et Citroën,sont à vendre au prix d'ensemble, très intéressant, de 300 € .

Adressez vous à Roger MEW, membre distingué de Retromobiles, au 02.40.28.97.14 ou par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Gérard AUFFRAIS, adhérent, lui aussi de Retromobiles, cherche pour son tracteur Pony, équipé d'un moteur Simca Aronde 1957, un démarreur, une bobine d'allumage et un allumeur 12 V.

Prenez contact avec Gérard au 02 40 28 83 70 si vous êtes en mesure de l'aider à trouver ces pièces. Merci.

NOTA BENE

Merci aux annonceurs ci-dessus, de vouloir bien me confirmer s'il y a lieu de maintenir, de reformuler ou de supprimer leurs annonces.

Bien à vous

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.